Pokémon Rouge/Bleu : Le début d'une saga

Boxarts des jeux

Pokémon. Qui n'a donc jamais entendu parler de ce nom à l'heure actuelle ? Ce jeu a été le signe précurseur d'une mode et d'un phénomène d'engouement autour de cet univers et qui continue à perdurer aujourd'hui encore.
Dessins animés, mangas, peluches, jeu de carte, des véhicules aux couleurs de la licence, tout ce que l'on peut imaginer à été retranscrit en goodies. Mais cet article sera ici pour présenter les épisodes Rouge/Bleu sur GameBoy. 

 

Ecran principal du jeu

Pokémon est un RPG développé par Game Freak et édité par Nintendo est sorti au Japon le 26 février 1996 avec les versions Rouge et Vert et 3 ans plus tard avec les versions Rouge et Bleu en Europe.

Les différences entre les versions japonaises et américaines/européennes ne se limitent qu'à la taille des fenêtres en combat, le thème de Lavanville qui est légèrement différent à celle qu'on connaîtra ou encore la Grotte Inconnue (nommée Caverne Azurée dans les futures générations).
Les sprites de face des pokémons seront légèrement refaits entre-temps avec la version Bleue qui sortira quelques mois plus tard au Japon.

Quant aux différences entre les versions de jeu, ce ne sera limité qu'à l'apparition des pokémons qui seront disponibles 

Une réédition du jeu sortira en octobre en octobre 2004 en Europe sous le nom de Pokémon Rouge Feu/Vert Feuille, reprenant la trame des jeux originaux avec les mécanismes de la troisième génération ainsi que du contenu bonus comme les Iles Sevii. Certains joueurs en feront le lien avec les Iles Orange de la série animée.

 

L'Histoire

Red

  Votre objectif principal sera d'être Maître Pokémon en gagnant face au terrible Conseil des 4 au quartier général de la Ligue Pokémon qui regroupe les 4 dresseurs les plus puissants de la région et afin d'y affronter le maître actuel. C'est l'ultime confrontation de tout dresseur en quête de gloire et de bravoure qui souhaite réussir cette quête.
Un autre de vos buts fixés sera aussi d'avoir vu et capturer tous les pokémons possibles afin de compléter le Pokédex pour les recherches du professeur : Attrapez-les tous !.

Votre aventure se déroule dans la région fictive du Kanto,  qui est un clin d'oeil à la même région qui se trouve au Japon d'un point de vue géographique.

Après avoir sélectionné le nom de votre héros comme dans tout bon RPG et celui de votre rival, vous vous retrouverez dans votre chambre devant votre SNES. Vous décidez de partir du Bourg Palette pour l'aventure, seul, afin de concrétiser vos rêves de Maître Pokémon. Vs. Rival

Alors que vous comptiez partir une personne vous interpelle : il s'agit du Professeur Chen. Ce dernier vous demande de le suivre dans son labo afin de vous donner un pokémon qui vous protégera.
Vous y retrouverez votre rival qui est le petit-fils du prof.Chen. Chacun de vous prendra un pokémon parmi Bulbizarre (Plante/Poison), Salamèche (Feu) et Carapuce (Eau) mais sachez que votre rival prendra toujours le pokémon ayant un avantage sur le typage du votre. Ainsi, votre rival vous défiera afin de savoir lequel de vos pokémon est le plus fort.

Au cours d'un combat vous pouvez soit attaquer, changer de pokémon/vérifier les pokémons de votre équipe, utiliser un objet ou fuire le combat. Inutile de vous préciser qu'une fois le combat engagé, vous ne pourrez fuir le combat et la seule solution sera de gagner face au dresseur adverse. Ainsi vous reverrez votre rival au cours de l'aventure et qui deviendra de plus en fort.
Entretemps, vous lutterez contre une organisation criminelle nommée la "Team Rocket". Elle a pour objectif de capturer tous les pokémons existants ainsi que de voler ceux de leurs dresseurs.

Vous pourrez capturer vos premiers pokémons sur les routes comme par exemple un Roucool, un Férosinge ou un Pikachu après avoir acheté des Poké Ball dans une boutique. Vous ne pourrez avoir que 6 pokémons dans votre équipe mais vous avez la possibilité de choisir les pokémons de votre équipe grâce aux PC disponibles aux centre pokémons, lieux où vous pouvez aussi soigner vos pokémons gratuitement et entrer en communication avec d'autres joueurs en réseau local grâce à un câble link (vendu séparément à l'époque).
Vous pouvez ainsi défier vos amis selon les règles disponibles ou en mode libre où tout est permis. Vous avez aussi la possibilité d'échanger vos pokémons avec ceux de vos amis. Vous pouvez être sûrs de passer des centaines d'heures sur ces jeux si vous souhaitez optimiser votre équipe ou encore terminer le jeu à 100% en capturant tous les pokémons.


Le "metagame"de 1ère génération ou les préliminaires stratégiques

 On retrouvera parmi les têtes de liste une bonne majorité des pokémons encore utilisés aujourd'hui en cinquième génération comme Staross, Ectoplasma, Leveinard, Alakazam, Crustabri et Ronflex ou ceux qui ont été délaissés au fur et à mesure du temps comme Tauros, Noadkoko, Sulfura, Artikodin, Grolem ou Rhinoféros.

A noter qu'il y a des bugs qui ont été corrigés entre les versions cartouche et Stadium : Ultralaser nécessite correctement un temps de chargement après un KO et Puissance augmente bien le taux de coup critiques sur console de salon.

Exemple d'équipe

Dès la première génération, un mode de jeu commun sera présent à haut niveau grâce des effets qui affectent le statut de vos pokémons : la paralysie, le sommeil et le gel.

L'effet paralysie des attaques comme Plaquage et Cage-Eclair sont extrêmement jouées avec en plus la possibilité de les avoir en tant que CT ce qui permet d'apprendre ces attaques à bon nombre de pokémons.
L'effet sommeil a un effet différent par rapport aux jeux suivants : un pokémon qui se réveille lors de son tour ne pourra attaquer que lors du prochain tour.
L'effet gel quant à lui est le plus redoutable. Une fois un pokémon emprisonné dans la glace, ce dernier est alors condamné et les seuls moyens de dégeler sont les attaques Feu et l'attaque Buée Noire qui a pour effet de supprimer tous les changements de statut des pokémons sur le terrain. 
On peut aussi citer la confusion et l'empoisonnement mais elles sont bien moins intéréssantes.

Connexion aux autres jeux

Pikachu et Têtarte se connectent

 Pokémon Rouge/Bleu ont pour avantage de pouvoir se connecter à un autre jeu qui sortira plus tard sur N64 : Pokémon Stadium. Malgré son titre occidental, il est la suite directe du Pokémon Stadium premier du nom sorti uniquement au Japon.
Grâce au Transfer Pak vendu séparément, il est possible d'utiliser les pokémons capturés sur les versions de première génération afin de les faire participer aux divers modes de combat du jeu.

Combat pokémon sur Pokémon Stadium


Vous pouvez aussi obtenir des pokémons uniques que vous pouvez transférer sur votre version comme les starters, les fossiles (Kabuto/Amonita), Kicklee/Tygnon ainsi qu'Evoli.

Cette première génération pourra aussi se connecter aux jeux de seconde génération : Pokémon Or/Argent/Cristal. Il est possible de transférer les pokémons entre ces deux générations mais aucun nouveau pokémon et ancien pokémon ayant appris de nouvelles attaques ne peuvent être transférés.
Les échanges via le bloc temporel permettent ainsi d'obtenir certains pokémons de première génération introuvables sur les nouvelles versions.

  

 

Conclusion

  Pokémon Bleu/Rouge a réussi à s'imposer dans le monde du jeu vidéo. Il s'agit de la seconde licence de chez Nintendo à faire le plus de ventes derrière la série des Mario.
Dans l'ensemble, on retiendra du jeu de la 1ère génération des pokémons comme Pikachu, Dracaufeu et Mewtwo pour la majorité, des anecdotes sur des combats de dresseurs où l'on vole de l'argent aux autres dresseurs ou quelle est la différence entre un bon et un mauvais dresseur ! (saurez-vous retrouver la référence ?)

D'un point de vue tactique, il met en place les premières bases du jeu et dont une bonne partie restera ancrée au fur et à mesure des générations avec l'évolution du gameplay et des possibilités de combat.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Pokémon ?

46 aiment, 14 pas.
Note moyenne : (61 évaluations | 0 critique)
5,7 / 10 - Assez bien

97 joliens y jouent, 125 y ont joué.